En quelle matière choisir sa coupelle allaitement ?

En quelle matière choisir sa coupelle allaitement ?

Encore appelée coupelle allaitement ou coquille d’allaitement, la coque d’allaitement est conçue pour permettre aux mères de mieux allaiter leur enfant. En effet, elle vient comme une solution idéale contre les difficultés liées à l’allaitement. La recommandation reste toutefois de consulter un spécialiste avant de l’utiliser. 

Les coquilles d’allaitement sont disponibles aujourd’hui en plusieurs matières. Quel choix faut-il faire pour protéger au mieux, le mamelon de la mère ? Éléments de réponse !

Le silicone, une matière de référence

La qualité d’une coquille allaitement est déterminée en grande partie par sa matière de fabrication. Les modèles présentés sur le site www.coquillage-allaitement.info répondent à ce besoin de qualité. Vous les trouverez pour la plupart, en silicone.

Cette matière donne des résultats satisfaisants pour ce qui est de la coque d’allaitement. En plus d’être résistant, le silicone est hypoallergénique. Il offre une finesse pour ce qui est de son épaisseur. Les coquillages allaitement en silicone se démarquent donc par leur minceur et leur souplesse

De même, le silicone procure un confort satisfaisant aux mères allaitantes puisque la coque s’intègrera avec plus de facilité au sein. L’enfant aura alors de difficulté à le rejeter. À en croire les utilisateurs, les avis convergent généralement sur la qualité de cette matière. Ils la considèrent même comme le meilleur choix  pour cet accessoire.

L’argent, un alternatif

Adoptez les coques d'allaitement pour plus de confort

La coupelle allaitement peut aussi être fabriquée en argent. Ce genre de modèle se démarque nettement par sa capacité à apporter une solution permanente aux mères qui allaitent leur enfant. La coque allaitement en argent a en effet, deux particularités essentielles. La première, c’est qu’elle récupère le lait maternel qui pourrait s’échapper lors de la tétée. La deuxième particularité, c’est que cette coupelle allaitement inhibe les douleurs que la mère peut ressentir au bout des mamelons. S’il y a des crevasses, le lait maternel conservé dans la coque peut faciliter la cicatrisation et la guérison du mal.

Cependant, en dépit de ses nombreux avantages, ce choix reste un peu controversé aujourd’hui. En effet, le coquillage allaitement en argent ne fait plus partie des choix les plus recommandés du marché. Bien que cela soit l’une des premières matières utilisées pour la fabrication de cet accessoire, son choix n’est plus à conseiller.

Les autres matières utilisées à l’origine

À l’origine des coquilles d’allaitement, elles étaient conçues en cristal ou en ivoire. Ces matériaux viennent s’ajouter à l’argent. En effet, les coques d’allaitement en ivoire ou en cristal n’étaient pas vraiment pratiques. C’est ce qui a poussé les concepteurs à se tourner vers le caoutchouc et le latex. Très dures et très épaisses, ces matières sont peu utiles à l’emploi. Bien que leur prise en main se fasse avec plus d’aisance, ces modèles de coques d’allaitement ne sont pas meilleurs à ceux en silicone.

Retenez donc que la meilleure matière à prioriser pour sa coque d’allaitement, c’est le silicone. Outre ce critère, ne manquez pas de choisir la bonne taille.

Les autres critères de choix de la coupelle d’allaitement

La taille de la coupelle permettra à l’enfant de téter facilement sa mère ou non. Si elle est trop grande, la coquille bougera constamment pendant l’allaitement. À l’opposé, si elle est trop petite, le sein de la mère y sera trop à l’étroit. L’astuce, c’est donc de prioriser les coquilles d’allaitement en millimètres. Considérez aussi l’épaisseur de la coupelle. C’est ce critère qui détermine le contact entre la mère et l’enfant. Aussi, la coquille à choisir doit être celle qui a l’épaisseur minimale.

Pour finir, vous pouvez utiliser un site de comparaison en ligne pour opérer un bon choix. Apprenez de même à bien vous en servir après l’achat. Cela vous permettra d’en profiter durablement. Les conseils d’un médecin spécialiste en la matière ne seront pas non plus à négliger.