Qu’est-ce que la colique et comment faire passer le bébé qui en souffre ?

Qu’est-ce que la colique et comment faire passer le bébé qui en souffre ?

On parle de coliques lorsque votre bébé pleure beaucoup, généralement au cours des trois premiers mois de sa vie. Elles peuvent être perturbantes et stressantes pour les parents (et les autres membres de la famille !), mais la plupart des bébés s’en sortent assez rapidement. Les coliques peuvent être difficiles à gérer, mais il y a des choses que vous pouvez faire pour rendre la situation plus facile pour vous et votre bébé. N’oubliez pas que cela aussi passera – votre enfant se souviendra un jour de sa période de coliques comme d’une histoire amusante ! Il existe plusieurs théories sur les causes des coliques, et tout le monde n’est pas d’accord sur les mêmes explications. Cet article présente quelques-unes des idées les plus courantes sur les raisons pour lesquelles les bébés pleurent tant et ce que vous pouvez faire pour y remédier.

Quels sont les symptômes de la colique ?

Le principal symptôme des coliques est l’abondance des pleurs, généralement à des moments particuliers de la journée. Votre bébé peut être grognon pendant plusieurs heures et/ou plusieurs fois par jour.

En général, les pleurs commencent à peu près à la même heure chaque jour, souvent après que le bébé a mangé, et se poursuivent jusqu’à ce qu’il s’endorme. Les autres symptômes de la colique sont les suivants :

  • Un bébé agité, irritable et difficile à consoler.
  • Le bébé peut être très tendu et/ou se tortiller beaucoup, même en mangeant.
  • Le bébé a beaucoup de vent.
  • Le bébé est difficile à endormir.
  • Le bébé peut avoir une couche pleine de caca tous les jours, ou même deux ou trois fois par jour. 
  • Le bébé a les joues et/ou le visage rouges.
  • Les selles du bébé sont dures et difficiles à évacuer.
  • Le bébé a un ventre très gros et gonflé.
  • Le bébé a une odeur forte et piquante dans ses selles.
  • Le bébé peut présenter d’autres symptômes, tels que des coliques dans un seul côté du ventre, des reflux, de la diarrhée ou des vomissements.

Coliques et allaitement

Si vous allaitez votre bébé, essayez de continuer à le faire. Les coliques sont très rares chez les bébés qui reçoivent du lait maternel. Les coliques disparaissent souvent lorsque le bébé grandit, alors ne vous inquiétez pas.

N’oubliez pas que tous les bébés ne pleurent pas beaucoup. Il n’y a aucune raison de penser que vous faites quelque chose de mal si votre bébé ne pleure pas. En fait, les pleurs sont très rares pendant l’allaitement. Si vous avez un bébé qui pleure, essayez de ne pas vous inquiéter. Les coliques chez les bébés allaités sont très courantes (environ un bébé sur trois en souffre).

Elles disparaissent généralement vers l’âge de trois mois. Essayez de comprendre ce que votre bébé essaie de vous dire. Les bébés qui ne reçoivent pas assez de lait ne pleurent pas de la même façon que les bébés qui ont des coliques. Si votre bébé pleure, essayez de découvrir quel est le problème. Continuez à l’allaiter, même si vous devez le faire par tétées plus petites et plus fréquentes. Si votre bébé a du mal à prendre le sein, vous pouvez utiliser des aides à l’allaitement pour l’aider. Si votre bébé souffre de coliques et qu’il est allaité au sein, essayez de protéger vos réserves de lait.

Coliques et alimentation

Si vous nourrissez votre bébé au biberon, essayez de vous y tenir. Les coliques sont très rares chez les bébés qui reçoivent du lait maternisé. Les coliques disparaissent souvent lorsque le bébé grandit, alors ne vous inquiétez pas. Si vous nourrissez votre bébé au biberon, essayez de modifier les heures de repas et/ou les quantités de nourriture, et voyez si cela vous aide. Certains bébés souffrant de coliques se nourrissent mieux le soir.

D’autres semblent mieux se porter lorsqu’ils sont nourris moins souvent (deux fois par jour plutôt que trois). Si vous allaitez, essayez de nourrir votre bébé selon un horaire plus régulier, avec des tétées moins nombreuses et plus importantes. Les bébés souffrant de coliques se nourrissent souvent mieux selon un horaire plus régulier. Essayez d’éviter les tétées agressives. Dans certains cas, il semble que la douleur des tétées vigoureuses déclenche les coliques. Essayez de ne pas vous inquiéter. Les coliques chez les bébés nourris au sein sont très courantes (environ un bébé sur trois en souffre). Et elles disparaissent généralement vers l’âge de trois mois.

Coliques et soins programmés

Si les coliques de votre bébé sont liées à une surstimulation, essayez d’en faire moins. Les bébés qui souffrent de coliques semblent souvent être surstimulés. Essayez d’en faire moins. Il se peut que votre bébé réagisse mal à certains sons (l’aspirateur est un exemple courant), à certaines images (les lumières de la nuit sont souvent un problème) ou à certaines odeurs.

  • Essayez d’éviter les choses qui semblent déranger votre bébé.
  • Essayez d’en faire moins.
  • Essayez d’éviter les situations qui semblent contrarier votre bébé.

Aidez un bébé difficile en lui prodiguant des soins physiques.

Si votre bébé souffre de coliques, vous pouvez essayer certaines choses qui sont connues pour aider.

  • L’emmaillotage : Envelopper votre bébé dans une couverture peut l’aider à se sentir plus en sécurité.
  • Bercer : Un léger bercement peut aider certains bébés à se calmer.
  • Promenades en voiture : Des trajets calmes et réguliers en voiture peuvent être apaisants pour votre bébé.
  • Les câlins : Tenir votre bébé contre vous peut souvent l’aider à se sentir plus en sécurité. Si possible, rendez visite à un ami ou à un membre de la famille dont le bébé est calme et détendu. Si vous ne pouvez pas, essayez de vous rendre dans un endroit calme où il y a peu de gens et de choses bruyantes. Si possible, rendez visite à un ami ou à un membre de votre famille dont le bébé est calme et détendu. Si vous ne pouvez pas le faire, essayez de vous rendre dans un endroit calme où il y a peu de gens et de choses bruyantes.

Conclusion

Les coliques sont très courantes, mais elles ne sont pas normales. C’est un signe que quelque chose ne va pas dans le développement du bébé. Cependant, c’est aussi un signe de la capacité du bébé à faire face à son environnement. Les bébés qui sont capables de pleurer sont également capables d’apprendre et de grandir. Vous pouvez aider votre bébé à faire face à la situation en le gardant calme et en en faisant moins. Les coliques ne sont jamais normales, mais elles ne sont pas toujours graves non plus. Il peut être difficile d’en déterminer la gravité, et vous devrez peut-être en parler à un médecin si vous êtes inquiète. Il n’existe pas de remède miracle contre les coliques, mais de nombreuses mesures peuvent vous aider, vous et votre bébé, à mieux y faire face.